La Maison du Docteur Edwardes

La Maison du Docteur Edwardes

Réalisé par : Alfred Hitchcock
Date de sortie : 1945

La critique Cinéphiles 44 :
La jeune psychiatre Constance Petersen arrive dans un établissement tenu par un Docteur sur le point de partir à la retraite. Elle tombe sous le charme de son successeur le Docteur Edwardes. Mais ses comportements bizarres inquiètent les autres médecins. Edwardes était en fait un usurpateur souffrant d’amnésie. Le faux docteur croit alors avoir tué le docteur Edwardes et s’enfuit de la clinique. Constance le retrouve et le cache à la police en doutant de sa culpabilité. Avec “La Maison du Docteur Edwardes”, Alfred Hitchcock nous offre une oeuvre psychologique brillamment portée par les comédiens Gregory Peck et Ingrid Bergman. Pour impressionner ses spectateurs pendant les scènes de rêves de John Ballantine, le réalisateur confie la direction à Salvador Dali qui impose un style surréaliste, loin des flous embrumés qui caractérisent souvent les visions nocturnes. “La Maison du Docteur Edwardes” est un film qui rencontre des lacunes et l’histoire d’amour atténue trop souvent la psychologie de l’oeuvre. Pourtant la réalisation, la photographie et la direction artistique nous fascinent.

8/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s