A Jamais

A Jamais

Réalisé par : Benoît Jacquot
Date de sortie : 7 décembre 2016

Lors de la présentation de son dernier film dans une salle de cinéma d’un musée, Rey rencontre une comédienne d’un autre genre. On ne sait pourquoi, mais dans les films avec Mahieu Amalric, toutes les femmes tombent en émoi pour lui. Est-ce sa voix rocailleuse et grinçante, ou ses yeux globuleux ? Quoi qu’il en soit la belle Julia Roy va être sa nouvelle femme et venir s’installer dans cette grande maison de bord de mer qui fait des bruits étranges. Mais un jour Rey meurt. Un suicide semble-t-il. Laura se renferme et se raccroche à ses souvenirs avec Rey. Elle fait les sans-pas et tente de sa s’accrocher à sa voix, ses gestes et s’oublie en regardant une caméra de vidéo-surveillance de la route. On la regarde foleiller et nous on s’ennuie. Elle perd la raison et nous on se demande qu’elles ont été les raisons de Benoît Jacquot pour adapter le difficile roman de Don DeLillo, The Body Artist. A Jamais est construit comme un thriller dramatique aux consonances hitchcockiennes comme l’insiste la musique ou la référence du corbeau noir. D’ailleurs la musique du compositeur Bruno Coulais est bien meilleure que le film et on comprend qu’elle ait été écrite en amont. Benoît Jacquot fait perdre la tête à son actrice en tentant d’amadouer le spectateur dans ce déraisonnement. Mais nous ne sommes pas dupe, l’histoire tourne en rond pour peu de choses.
3/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s