A peine j’ouvre les yeux

A peine j’ouvre les yeux

Réalisé par : Leyla Bouzid
Date de sortie : 23 décembre 2015

A Peine j’ouvre les yeux est un cri de la jeunesse pour la liberté. Quelques mois avant la Révolution tunisienne en 2010, Farah jeune majeur ne souhaite pas suivre un cursus scolaire normal. La jeune vagabonde aime le rock, aime chanter et aime ses amis. La réalisatrice Leyla Bouzid montre toutes ces soifs juvéniles avec une énergie débordante. Si certaines prestations laissent parfois à désirer, le film dégage un naturel non négligeable. Si les chansons ne seront pas au goût de tous, elles aussi apportent cette touche de spontanéité. Voici un film à replacer dans son contexte, nous ne sommes pas dans un pays où les jeunes peuvent s’exprimer librement et A Peine j’ouvre les yeux nous montre l’insoumission et qu’il existe malgré tout un pouvoir politique chez les jeunes adultes.
7/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s