La Forêt de Quinconces

La Forêt de Quinconces

Réalisé par : Grégoire Leprince-Ringuet
Date de sortie : 22 juin 2016

Grégoire Leprince-Ringuet aime les mots. L’acteur a joué pour Honoré, Téchiné ou encore Guédiguian. Mais il était temps pour lui d’écrire cette poésie cinématographique. La Forêt de Quinconces n’est pas un simple triangle amoureux comme on en voit beaucoup. C’est une œuvre au phrasé particulier, constitué exclusivement de vers, en alexandrins ou en octosyllabes de huit pieds. Cet objet inattendu, qui finalement se rapproche un tant soit peu, à quelques œuvres de Demy, a été présenté en Séance Spéciale au Festival de Cannes 2016. Ce conte rythmé plus par la diction que par la mise en scène, a quelque chose d’attachant. Alors que le cinéma français cherche toujours plus de réalisme, le réalisateur nous bouscule dans une bulle parnassienne, voir même chimérique. Malgré ces efforts incontestablement admirables, La Forêt de Quinconces est laborieuse dans sa construction. Cet insolite lyrisme a, somme toute, peu d’aisance à tenir le cap sur près de deux heures. Grégoire Leprince-Ringuet a pourtant le mérite d’ouvrir la question de l’acceptation du cinéma d’aujourd’hui à s’ouvrir à autre chose à l’intemporalité de la langue de Baudelaire.
7/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s