Solo, Solitude

Solo, Solitude

Réalisé par : Yosep Anggi Noen
Date de sortie : 3 août 2016

Wiji Thukul est un poète. Du moins, il est reconnu comme tel. En Indonésie, le régime qui tiendra le pouvoir pendant plus de trente ans, l’accusera d’être responsable des émeutes de juillet 1996. C’est alors qu’il est contraint de fuir et de vivre caché pour continuer à exprimer ses mots. Malheureusement le poète ne nous inspire pas. A part le voir boire des verres d’eau et s’étonner de son odeur lorsqu’il fait la grosse commission, il n’a pas grand-chose à démontrer. La poésie ne chercher qu’à se trouver dit-il. Nous cherchons encore son art. Si nous étions des fleurs, sous serions des fleurs que vous n’aimeriez pas voir pousser, entonne la chanson du final. C’est certain, on aurait aimé savoir que ce film était fastidieux, ça nous aurait évité le déplacement.
1/10

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s