Poesía sin fin

Poesía sin fin

Réalisé par : Alejandro Jodorowsky
Date de sortie : 5 octobre 2016

Après Danza de la Realidad, Alejandro Jodorowsky poursuit son œuvre autobiographique avec Poesía sin fin. On retrouve Alejandrito alors âgé d’une vingtaine d’année dans les années quarante. Contre la volonté de sa famille, il devient poète et intègre ainsi une troupe d’artistes aux ambitions bohèmes. C’est un film qui traite de l’émancipation, où les parents frigides s’effacent peu à peu et permet à Alejandrito de se découvrir et de connaître la liberté. Ce long-métrage très personnel est d’ailleurs interprété par les fils du cinéaste, plutôt que des acteurs professionnels. Poesía sin fin est un voyage entre le réel, le théâtral, l’outrance, l’impertinence et le surréaliste. Dans les déboires des mots et de l’alcool, les personnages délient leurs facultés des vers. Se rencontrent nains, longue chevelure rouge, mutilé et maquillages abondants. Effectivement, il s’agit d’une poésie sans fin où la respiration n’est pas le caractère de la mise en scène. Mais au lieu de nous anéantir, les scènes nous rendent euphoriques. Poesía sin fin est une fresque palpitante et fantasmagorique à prendre à tous les degrés.
8/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s