Tu ne tueras point

Tu ne tueras point

Réalisé par : Mel Gibson
Date de sortie : 9 novembre 2016

La Critique de Cinéphiles 44 :
Mel Gibson fait son grand retour derrière la caméra et va une nouvelle fois, nous sidérer. Il engage Andrew Garfield pour jouer un jeune homme engagé dans l’armée en 1942 mais qui refuse de porter les armes à cause de sa religion. Cette première partie est davantage un film de procès qu’un film de guerre. Ses supérieurs le force à porter l’arme le considérant comme un lâche, voir un traître. Il ne cédera pas malgré des humiliations ou l’emprisonnement. La seconde partie nous plonge ensuite à ses côtés dans la bataille d’Okinawa. L’enfer de la réalité de guerre lui fera-il changer de conviction ? C’est en infirmier qu’il accompagnera ses frères de guerre et autant dire que la violence est parfois insupportable. C’est un grand film que réalise une nouvelle fois Mel Gibson. Si certains points de mises en scène font typiquement penser à des éléments de manipulations pour troubler les émotions des spectateurs, Tu ne tueras point est une ode au pacifisme.
8/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s