Blade Of Immortal

Blade Of Immortal

Réalisé par : Takashi Miike
Date de sortie : 1 janvier 2018 en VOD

La Critique de Cinéphiles 44 :
Takashi Miike est un fou, il enchaîne les films à une vitesse étonnante. Pour son centième, il s’attaque à l’adaptation d’un manga Blade Of Immortal. Présenté en séance de minuit au Festival de Cannes 2017, le film s’ouvre sur un prologue en noir et blanc où un homme se bat contre des centaines de personnes pour venger sa mort. Autant dire que nous sommes directement dans le bain entre bruitages ultra disproportionnés et ces scènes de bastons horribles et drôles à la fois dont seuls les japonais ont le secret. A la fin de la séquence, on se doute que le guerrier samouraï est au bout de sa peine. Il va alors demander à une sorte de sorcière d’abréger ses souffrances. Non, celle-ci préfère lui coller des vers de sang sur ses plaies et le voici immortel. Son membre coupé en amont va alors se voir recoller comme par magie, ou plutôt grâce à des vers gluants. Blade Of Immortal nous promet alors des moments grandioses. Surtout que la couleur débarque et le sang bien rouge et la chair viennent se coller à des plans d’ensemble magistraux. Rien à voir en apparence, nous découvrons ensuite une petite fille qui va voir son père se faire massacrer et sa mère se faire enlever. Bien décidée à venger sa famille elle va tout faire pour retrouver la bande de samouraïs coupable et va de ce fait, prendre contact avec le désormais immortel. Ensemble ils vont parcourir le pays et le spectacle commence. Expressions de visages, craquements d’os, batailles et arts martiaux à n’en plus finir, Blade Of Immortal nous surprend à chaque instant. Un travail remarquable a été effectué en post-production pour nous en mettre plein la vue en effets spéciaux. La moindre goutte de sang est travaillée, même celles qui éclaboussent sur l’objectif de la caméra. Takashi Miike n’oubliera jamais la démesure et le second degré pour nous prendre aux trips. Mais comme nous nous en doutons dans ce genre de film, le scénario est un peu mis de côté et lorsque tout le monde aura venger tout le monde, nous nous rendons compte que la petite fille a complètement oublié son objectif initial en ne faisant nullement allusion à sa mère qui est peut-être encore vivante… Bref, ce Blade Of Immortal cinématographique est une charcuterie dégoulinante jouissive.

8/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s