La Fiancée du Désert

La Fiancée du Désert

Réalisé par : Cecilia Atán et Valeria Pivato
Date de sortie : 20 décembre 2017

La Critique de Cinéphiles 44 :
Teresa a 54 ans. Elle a toujours travaillé au service d’une famille. C’est alors un grand changement dans sa vie, lorsqu’elle va devoir accepter une place loin de Buenos Aires. Teresa est douce, discrète, naïve, gentille, influençable, complètement effacée. C’est Paulina García qui a la lourde tâche d’interpréter cette femme toujours disponible et prête à aider, mais qui se fait écraser par un manque de confiance en elle et de reconnaissance des autres. L’actrice est poignante. Elle parvient à insuffler à son personnage une force inestimable. D’un côté nous avons envie de la bousculer et lui dire que son entourage la prend vraiment pour une idiote et de l’autre, nous souhaitons à notre tour être là pour elle. Car sur sa route, cette dame fatiguée qui fait davantage que son âge, ne va pas être au bout de ses peines, surtout lorsqu’elle va entreprendre un bout de chemin avec Gringo le forain. Ce qui est magnifiquement filmé dans La Fiancée du Désert, c’est que le spectateur en sait plus que Teresa. Par conséquent, nous nous peinons ou nous énervons face aux injustices qu’elle rencontre. Le formidable plan sur le sac dans le camping-car éveillera un mélange d’émotions en nous. La Fiancée du Désert est un premier film argentin qui connaît des longueurs, mais qui dans le fond, est brillant.

8/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s