Eternal Sunshine of the Spotless Mind

Eternal Sunshine of the Spotless Mind

Réalisé par : Michel Gondry
Date de sortie : 6 octobre 2004

La Critique de Cinéphiles 44 :
Avant de réaliser le film culte et décalé Soyez sympas, rembobinez, Michel Gondry s’était essayé à un drame centré sur les souvenirs, Eternal Sunshine of the Spotless Mind. Près de quinze ans plus tard, ce film fait partie des désormais classiques des œuvres à voir absolument. Ici, vous ferez la connaissance d’un Jim Carrey dans un rôle sérieux et celui-ci va s’avérer étonnamment formidable. Le film raconte une histoire d’amour entre deux êtres unis par leurs tribulations. Mais Clémentine, jouée par Kate Winslet, va finir par ne voir que les mauvais côtés de leur relation. Elle va alors faire appel à une entreprise pour effacer Joel de sa mémoire. Ce dernier est tellement attaché à sa partenaire, qu’il va également demander à l’entreprise gérée par Tom Wilkinson, Mark Ruffalo, Elijah Wood et Kristen Dunst, de l’oublier. Mais l’amour est plus fort que tout et même lorsqu’il s’agit de remonter le temps, Clémentine est un souvenir ineffaçable pour Joel. Œuvre à la fois poétique et magique, Eternal Sunshine of the Spotless Mind est une déclaration d’amour au couple. C’est un film inoubliable dont la bande originale de Jon Brion et la chanson de Beck Hansen savent si bien nous rappeler.

10/10

2 commentaires Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s