Ghost in the Shell

Ghost in the Shell

Réalisé par : Rupert Sanders
Date de sortie : 29 mars 2017

La Critique de Cinéphiles 44 :
Voir le réalisateur du mauvais Blanche Neige et le chasseur adapter le manga culte des années 90 fait flipper. Même si on l’aime beaucoup, confier le rôle principal à l’américaine Scarlett Johansson plutôt qu’à une japonaise a également de quoi mettre certains en effroi. Ghost in the Shell se déroule dans un Japon futuriste. Sauvée d’un terrible accident, le Major a vu son corps reconstitué avec des capacités cybernétiques et fait d’elle, un élément redoutable contre les dangereux criminels de la ville. Alors qu’elle s’apprête à affronter un pirate informatique, elle découvre qu’on lui a menti sur ses origines et rien ne l’arrêtera pour découvrir la vérité. Si l’intrigue est plus ou moins bateau pour un film de science-fiction nous aurions dû nous en prendre plein la vue avec des effets spéciaux et des décors futuristes. Ceux-ci sont efficaces mais n’ont rien de grandioses. Rupert Sanders a préféré s’attarder sur la plastique de rêve de notre actrice, non pas pour nous déplaire, mais était-ce vraiment le cœur du sujet ?

6/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s