Cas de conscience

Cas de conscience

Réalisé par : Vahid Jalilvand
Date de sortie : 21 février 2018

La critique Cinéphiles 44 :
Cas de conscience est un film bouleversant autour de la mort d’un enfant. Un soir, un docteur renverse involontairement une famille en scooter et cherche à les dédommager et à conduire l’enfant à l’hôpital, ce que ne feront pas les parents. Deux jours plus tard, il retrouve cet enfant mort mais le rapport d’autopsie conclue à une intoxication alimentaire. Le docteur a du mal à accepter cette version officielle qui pourtant l’innocente. Second long-métrage de l’iranien Vahid Jalilvand, Cas de conscience nous met face aux circonstances des protagonistes. Que ferions-nous à la place du médecin ? Sans jugement, le cinéaste aborde la question en décrivant ses personnages avec sincérité. C’est ensuite le spectateur qui se fera sa propre définition de la lâcheté, du courage, de l’empathie ou de l’intégrité. Jusqu’à la dernière image, le film est douloureux, mais quelle beauté.

9/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s