Taste of Cement

Taste of Cement

Réalisé par : Ziad Kalthoum
Date de sortie : 3 janvier 2018

La critique Cinéphiles 44 :
La guerre au Liban est terminée, mais en Syrie elle fait encore rage. Des réfugiés ont fui à Beyrouth. En échange, ils construisent des gratte-ciels, tandis que leurs propres maisons sont bombardées. Mais à partir de 19h, le gouvernement libanais impose un couvre-feu aux exilés. Coupés du monde, ils n’ont le soir que leur petit écran de télévision, la radio ou leurs smartphones pour suivre les actualités. C’est avec une grande appréhension qu’ils zooment sur les photos pour voir s’ils connaissent telle personne abattue ou tel bâtiment détruit. Grâce à une réalisation visuellement splendide, Ziad Kalthoum réaliste un documentaire hors du temps car tout est dans l’attente et le silence. Parfois les silences en disent davantage que les longs discours. On aurait souhaité en avoir un peu, histoire de nous éclairer davantage sur cet exile latent. Taste of Cement est ambitieux mais donne malheureusement l’impression d’avoir voulu faire du beau en filmant le ciment plutôt que de dresser le portrait d’hommes en quête d’un lendemain meilleur.

6/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s