L’Affaire Roman J.

L’Affaire Roman J.

Réalisé par : Dan Gilroy
Date de sortie : 14 mars 2018

La critique Cinéphiles 44 :
Denzel Washington est Roman J. Israel, un avocat idéaliste. Il intègre le grand cabinet de Colin Farrell après le décès de son mentor. Mais il se rend compte que celui-ci met le profit avant l’humain et va tenter de faire entendre sa voix, sans s’engouffrer dans la norme du système. Nous avions été captivés par Night Call et le second long-métrage de Dan Gilroy change totalement de registre. Le réalisateur n’est pas novice au cinéma. Avant de diriger, il écrivait. Ainsi, nous lui devons les scénarios de The Fall, Real Steel, Jason Bourne l’héritage ou encore Kong Skull Island. Nous soulevons ce point car au vu de ce film judiciaire, l’histoire devrait être qualitative. En fait, le scénario de L’Affaire Roman J. est confus et se ressent même dès la première scène. On a ensuite beaucoup de mal à comprendre le ton de l’ensemble. Est-ce un thriller, un drame, une comédie ? Même Denzel Washington avec sa perruque afro ne sait pas sur quel pied danser. Alors qu’il n’est que fictif, ce long-métrage se donne des airs de biopic et rend encore plus instable les bavardages à n’en plus finir.

3/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s