No dormirás

le

No dormirás

Réalisé par : Gustavo Hernandez
 Date de sortie : 16 mai 2018

La critique Cinéphiles 44 :
« No dormirás » est le second long-métrage du cinéaste uruguayen Gustavo Hernandez. Il s’agit d’un thriller psychologique voir horrifique pour les âmes plus sensibles. L’action se déroule en 1984 dans un hôpital psychiatrique désaffecté où une compagnie de théâtre a posé ses valises pour mettre en place une technique expérimentale de jeu en privant ses comédiens de sommeil. Après une présentation un peu bancale, les acteurs tentent de percer les secrets de cet étrange endroit. Le lieu est en effet très adéquat pour créer une intrigue sous tension. Néanmoins l’action est molle et personne ne semble savoir quoi faire. Sous ses allures de cinéma indépendant, on a tendance à offrir une chance au film en espérant un rehaussement de ton ou une conclusion explicative. A vrai dire les séquences nous emmènent peu à peu dans les limbes de l’ennui. Entre passé et présent, réalisme et hallucinations, indices fictifs et mensonges entre personnages, « No dormirás » se donne des airs surnaturels. En vérité, le film s’apparente plutôt à du cinéma d’ambiance pour bobo somnambules.

4/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s