Leave no trace

Leave no trace

Réalisé par : Debra Granik
Date de sortie : 19 septembre 2018

La critique Cinéphiles 44 :
Cachés dans les bois, un père et sa fille vivent avec leur propre philosophie. Ils parlent peu mais se comprennent et s’aiment. Expulsés du jour au lendemain, on leur propose un toit, une scolarité et un travail. Mais ils n’avaient jamais réclamés cette vie que beaucoup rêverait. Debra Granik décrit un duo en marge de la société qui va devoir vivre avec de nouvelles règles. Les deux personnages vont faire face à conflit intérieur. « Leave No Trace » est une œuvre délicate et personnelle qui pourtant ne cherche pas à mettre la lumière sur les origines de ce père et cet enfant. Il y réside beaucoup de mystère car ce sont les choix suivants qui créent l’intensité du déroulement. La jeune fille découvre une société qu’elle ne connait point et va rapidement passer d’adolescente à jeune femme. La jeune actrice est d’ailleurs le gage d’un nouvel espoir pour le cinéma. Sa spontanéité et sa douceur prennent le pas sur la pointure qu’est Ben Foster. « Leave no trace » redéfinit le sens du mot liberté, notamment lorsqu’on souhaite s’éloigner de la société.

8/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s