Don’t Worry, He Won’t Get Far On Foot

Don’t Worry, He Won’t Get Far On Foot

Réalisé par : Gus Van Sant
Date de sortie : 4 avril 2018

La critique Cinéphiles 44 :
Etonnant de voir comment la sortie du dernier Gus Van Sant a été discrète. Peut-être est-ce dû à son titre non traduit. Celui qui signifie « Ne vous inquiétez pas, il n’ira pas loin à pied » met Joaquin Phoenix dans la peau de John Callahan, un alcoolique tétraplégique qui a trouvé la rédemption dans le dessin. L’histoire vraie de ce dessinateur de presse cloué à son fauteuil à cause d’un accident de voiture sous l’effet de l’alcool est bien menée entre les flash-back et les séances aux Alcooliques Anonymes. Chaque rôle y trouve sa place, dont celui de Jonah Hill très touchant. On regrette tout de même que « Don’t Worry, He Won’t Get Far On Foot » soit un peu trop délicat et sobre, loin des dessins du véritable artiste.

7/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s