Si Beale Street pouvait parler

Si Beale Street pouvait parler

Réalisé par : Barry Jenkins
Date de sortie : 30 janvier 2019

La critique Cinéphiles 44 :
Oscarisé en 2017 pour son film « Moonlight », Barry Jenkins adapte le roman publié par Baldwin en 1974 « Si Beale Street pouvait parler ». Tish est enceinte de Fonny. Mais ce dernier est en prison suite à une erreur judiciaire. Chaque jour les amoureux se parlent donc à travers une vitre. Au fil des flash-back, le film décrit les circonstances qui ont mené à l’arrestation de Fonny. Si l’action se déroule dans les années soixante-dix, le racisme et la violence policière envers la communauté noire fait malheureusement encore écho aux Etats-Unis. Ce drame est un cri de révolte à tant d’injustice. Toutefois, Barry Jeankins a fait le choix de placer son intrigue au cœur de l’histoire d’amour, faisant ainsi couler un peu trop de sentiments délicats. Le message pour les droits civiques des noirs est néanmoins présente et en fait une œuvre nécessaire.

7/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s