On ment toujours à ceux qu’on aime

On ment toujours à ceux qu’on aime

Réalisé par : Sandrine Dumas
Date de sortie : 6 mars 2019

La critique Cinéphiles 44 :
Monia Chokri joue une chanteuse ratée qui n’assume pas sa condition de femme célibataire, sans enfant et serveuse dans un bar. Lorsque sa grand-mère revient des Etats-Unis pour la voir à Paris, Jewell va mentir sur sa condition et s’inventer une vie avec Paul, son ex, joué par Jérémie Elkaïm, qui lui à une femme et une fille. Le point de départ de ce premier film de Sandrine Dumas est intéressant. Les deux comédiens forment un bon duo à l’écran. Mais « On ment toujours à ceux qu’on aime » s’éparpille dans un mauvais road trip pour bobos et finit par perdre en essence.

5/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s