Les Hirondelles de Kaboul

Les Hirondelles de Kaboul

Réalisé par : Zabou Breitman et Eléa Gobbé-Mévellec
Date de sortie : 4 septembre 2019

La critique Cinéphiles 44 :
Pour adapter le roman de Yasmina Khadra en dessin animé, Zabou Breitman s’est associée à Eléa Gobbé-Mévellec, une graphiste de l’école des Gobelins. L’histoire nous plonge dans un Kaboul en ruines de 1998. Mohsen et Zunaira s’aiment malgré les traditions qui suppriment de nombreuses libertés aux femmes. Port de la burqa, ce voile intégrale avec une grille au niveau des yeux, impossibilité de porter des chaussures blanches, de rire, de répondre à son mari… Le couple va malheureusement payer de toutes ces lois extrémistes. En parallèle, Atiq est gardien de prison et sa femme Mussarat est atteinte d’une maladie incurable. Le couple n’est pas heureux et se parle à peine. Le destin des quatre protagonistes va prendre un tournant alors que les talibans continuent de battre et tuer publiquement des femmes. « Les Hirondelles de Kaboul » est un film d’animation aux graphismes teintés et à l’histoire douloureuse. On regrette une certaine lenteur alors que l’histoire mérite d’être racontée. Bien que manquant sincèrement d’optimisme, c’est une œuvre nécessaire.

6/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s