The dead don’t die

The dead don’t die

Réalisé par : Jim Jarmusch
Date de sortie : 15 mai 2019

La critique Cinéphiles 44 :
Bill Murray, Adam Driver et Chloë Sevingy sont trois policiers d’une petite ville des Etats-Unis. Un changement de l’axe ou de la rotation de la Terre inquiète les habitants. Deux cadavres viennent en plus d’être retrouvés dans un café. Le personnage d’Adam Driver sait que ce sont des zombies qui ont fait le coup et que de toute façon, ça va mal se terminer. Eh bien oui c’est écrit dans le scénario que Jim lui a donné ! Ces zombies sont de plus en plus nombreux. Chaque goule se met à répéter le mot qui les passionne et se dirige vers ce qu’il faisait avant de mourir. La ville se met alors à balancer les mots café, wifi, Chardonnay, sucette, Xanax ou guitare. Présenté en ouverture au Festival de Cannes 2019, Jim Jarmusch présente ici son film le plus décalé. « The Dead don’t die » est une comédie d’horreur grinçante bourrée de référence à l’Amérique blanche voulue par Trump mais aussi en détournant des marques publicitaires qui font bien sourire. C’est un film de morts-vivants drôle avec un casting au top, dont Iggy Pop pleinement dans son élément ou Tilda Swinton encore pleine de surprise. On s’attendait néanmoins à beaucoup plus d’euphorie pour être complètement mortel.

8/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s