La vie invisible d’Euridice Gusmao

La vie invisible d’Euridice Gusmao

Réalisé par : Karim Aïnouz
Date de sortie : 11 décembre 2019

La critique Cinéphiles 44 :
Euridice et Guida sont inséparables. Elles vivent chez leurs parents et aspirent à une belle vie. La première qui a dix-huit ans, rêve de devenir pianiste, tandis que la seconde, vingt ans, souhaite juste être une femme libre et trouver l’amour. Mais nous sommes au Brésil dans les années cinquante et les femmes subissent la pression des hommes. Les deux jeunes femmes vont être séparées malgré elles et à cause des hommes qui les entourent. Bien qu’elles essaient de se retrouver, les mensonges du père feront que sera déchiré leur destin commun. Karim Aïnouz les suit de près dans leurs souffrances mais préfère laisser libre le spectateur de s’émouvoir ou de se révolter. Sa mise en scène n’en fait jamais trop puisque la prestance des deux actrices et leurs histoires contrariées sur plusieurs décennies suffisent à nous toucher.

8/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s