Manta Ray

Manta Ray

Réalisé par : Phuttiphong Aroonpheng
Date de sortie : 24 juillet 2019

La critique Cinéphiles 44 :
Un homme armé et enceint d’une guirlande lumineuse avance dans la jungle. Il rejoint un groupe d’hommes qui entoure un corps apriori mort et attaché. Le film commence avec ce mystère, mais le doute va résider perpétuellement dans l’esprit du spectateur quant à la place chronologique de cette introduction. Car nous rencontrerons ensuite le jeune pêcheur qui cherche des pierres précieuses dans la forêt pour ensuite les jeter dans la mer et attirer les raies manta. Lors d’un de ses périples, il découvre un homme proche de la mort. Après l’avoir sauvé, il l’invite à s’installer chez lui. Bien que l’inconnu ne parle pas, une relation de plus en plus complice va se nouer entre les deux hommes, jusqu’au retour de l’ex-femme du pêcheur. Volontairement énigmatique, « Manta Ray » est un long-métrage qui se ressent plus qu’il ne se comprend. La photographie est sublime, le travail sur le son est apaisant, la musique est splendide et font de « Manta Ray » un film à l’atmosphère prenante et poétique.

8/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s