Le passé ne meurt pas

Le passé ne meurt pas

Réalisé par : Alfred Hitchcock
Date de sortie : 1928

La critique Cinéphiles 44 :
Larita est surprise avec son amant peintre par son mari alcoolique. L’artiste se tue. Nous assistons à un procès. Larita va fuir ce scandale. Elle s’installe sur la Riviera. Elle rencontre un homme de bonne famille. Elle ne lui parle pas de son passé. Sa future belle famille l’apprend… En un peu plus d’une heure, Alfred Hitchcock nous décrit un mélodrame plein de rebondissements. Malheureusement, “Le passé ne meurt pas” se perd aussi dans des tergiversations futiles. Le film manque d’essences et d’émotions. Dommage.

4/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s