J’irai où tu iras

J’irai où tu iras

Réalisé par : Géraldine Nakache
Date de sortie : 2 octobre 2019

La critique Cinéphiles 44 :
“J’irai où tu iras” est le titre d’une chanson de Céline Dion. Pour son troisième long-métrage Géraldine Nakache emprunte le titre de la chanteuse et joue également l’une de ses fans. Elle participe à des mariages pour chanter les oeuvres de l’icône et tente d’intégrer sa chorale. En face d’elle, Leïla Bekti joue une thérapeute auprès de personnes âgées. Sa personnalité est à l’inverse de sa soeur. Bien qu’elles vivent toutes les deux à Nantes, elles se voient rarement. Patrick Timsit est leur père aimant et les soutien en toute circonstance. Mais sa maladie l’empêche de suivre sa fille au casting de Céline et il profite de cette occasion pour faire le trait d’union entre les deux soeurs. Le comédien n’a eu aucun rôle mémorable depuis “Un indien dans la ville” et son jeu est tellement d’un autre temps qu’il dégage autant de caricature qu’il respire. Les deux comédiennes qui s’étaient déjà partagées l’affiche dans “Tout ce qui brille” incarnent aussi leurs rôles avec parodie. Mais leur complicité et leur bonne humeur donne un résultat entraînant et plaisant à voir. “J’irai où tu iras” est une comédie sans surprise mais qui donne le sourire.

7/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s