Brooklyn Affairs

Brooklyn Affairs

Réalisé par : Edward Norton
Date de sortie : 4 décembre 2019

La critique Cinéphiles 44 :
Dix-neuf ans après son premier long-métrage, le comédien Edward Norton passe pour la seconde fois derrière la caméra avec “Brooklyn Affairs”, un film noir dans le New-York des années cinquante et inspiré de roman de Jonathan Lethem “Motherless Brooklyn”. Également devant la caméra, Norton est Lionel Essrog, un détective privé souffrant du syndrome de Gilles de la Tourette et qui enquête sur le meurtre de son collègue et unique ami Frank Minna. Son esprit obsessionnel le pousse à découvrir des secrets dont la révélation aurait des conséquences sur la ville de New-York. Des taudis de Brooklyn aux quartiers chics de Manhattan, Essrog devra affronter l’homme le plus redoutable de la ville. Avec ses 2h25 au compteurs, il est certain que le drame policier trouvera ses longueurs. La fresque est néanmoins haletante et brillamment jouée, tout en rendant hommage au jazz et aux rejetés du pouvoir.

7/10

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s