K contraire

K contraire

Réalisé par : Sarah Marx
Date de sortie : 22 janvier 2020

La critique Cinéphiles 44 :
“K contraire” est un premier long-métrage qui fait sortir un jeune homme de prison et qui doit gérer la dépression de sa mère en plus de sa réinsertion. Fuyant ses responsabilités, il s’engage dans une grosse affaire de revente de kétamine lors d’un festival de musique sans prendre conscience que sa mère ne va vraiment pas bien. Cette dernière jouée par Sandrine Bonnaire est malheureusement trop démonstrative. Ce manque de profondeur nous empêche toute empathie envers sa douleur. A l’inverse, le personnage de Sandor Funtek est envoûtant. Dommage que la brièveté du film ne laisse pas le temps à l’histoire de nous émouvoir.

6/10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s