Jeune et innocent

Jeune et innocent

Réalisé par : Alfred Hitchcock
Date de sortie : 1937

La critique Cinéphiles 44 :
“Jeune et innocent” s’ouvre sous une pluie battante où un couple se dispute et se termine sur le regard noir de l’homme. Dans la scène suivante, le femme est retrouvée morte sur une plage. C’est un jeune homme qui la trouve et qui court chercher des secours. Mais deux femmes voient à leur tour le corps et l’homme en train de fuir. L’homme sera alors le coupable idéal pour les autorités. Bien qu’il clame son innocence, il sera conduit en procès. Ce procès, il compte ne pas y assister et préfère fuire pour trouver le véritable coupable. Il sera aidé par Erica, la fille du commissaire. Voici un thème qui est chère à Alfred Hitchcock, celui de l’innocent accusé à tort. Entre suspense et humour, “Jeune et innocent” est une oeuvre maîtrisée et bien filmée. Le cinéaste n’hésite pas à soulever les faiblesses de l’homme et nous faire remarquer la force des forces. Malheureusement, la piètre performance des acteurs nuit considérablement aux atouts de l’oeuvre.

6/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s