Le cas Richard Jewell

Le cas Richard Jewell

Réalisé par : Clint Eastwood
Date de sortie : 19 février 2020

La critique Cinéphiles 44 :
Clint Eastwood aime l’Amérique et aime ses héros normaux. Après “Sully”, “Le 15h17 pour Paris” et “La Mule”, il revient en 2020 avec “Le cas Richard Jewell”. Le 27 juillet 1996, Jewell est agent de sécurité pendant les Jeux Olympiques à Atlanta. Il y découvre un sac à dos suspect caché derrière un banc et y trouve des explosifs. Alors qu’il fait évacuer les lieux et sauvent plusieurs vies, l’homme qui voulait juste faire le bien et son travail est suspecté d’acte de terrorisme. Passant du statut de héros à celui d’homme le plus détesté des Etats-Unis, il ne peut que compter sur un avocat en droit de l’immobilier pour le sortir d’affaire. Le cinéaste de 89 ans déconstruit une nouvelle fois le mythe du héros en présentant un homme fragile et psychologiquement faible. Sa personnalité n’enlève pourtant rien à son patriotisme sans faille. Entre authenticité et subtiles touches d’humour, le casting est très bien choisi et Eastwood évite le piège de s’entourer de grosses pointures afin que le spectateur ne se concentre que sur les faits. En effet, la mise en scène est tout ce qu’il y a de plus classique et la construction de l’intrigue est chronologique. “Le cas Richard Jewell” est un petit film plein de grandeurs.

8/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s