Swallow

Swallow

Réalisé par : Carlo Mirabella-Davis
Date de sortie : 15 janvier 2020

La critique Cinéphiles 44 :
Hunter est amoureuse de son mari. Ce jeune couple s’installe dans une belle maison offerte par les parents de Richie, le mari. La parfaite femme au foyer va rapidement se rendre compte qu’elle s’ennuie. Son mari est souvent au travail et quand il rentre, c’est à peine s’il l’écoute parler. C’est lorsqu’elle tombe enceinte qu’Hunter se met à développer un étrange trouble compulsif en avalant des objets. Spectateurs, préparez-vous, si la bille passe plutôt bien, la punaise est un moment difficile à vivre. La maladie de Pica est donc le trouble que traverse la future mère de famille. L’esthétisme et l’ambiance ont su s’installer progressivement pour provoquer un climat mélangeant les références à Hitchcock et De Palma. Malheureusement, “Swallow” reste finalement très sage et en trouve une excuse un peu facile sur les raisons qui ont poussé Hunter à une telle situation.

7/10

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. fred78cinema dit :

    Original comme histoire c est vrai vu A Deauville en compétition et un peu lineaire au final.

    Bonne continuation à vous.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s