Fermière à Montfaucon

Fermière à Montfaucon

Réalisé par : Eric Rohmer
Date de sortie : 1968

La critique Cinéphiles 44 :
Après “Une étudiante d’aujourd’hui”, Eric Rohmer poursuit ses portraits de femmes et de leurs conditions. “Fermière à Monfaucon” nous plonge dans en pleine campagne où une institutrice ayant épousé un cultivateur doit désormais s’occuper des bêtes et de la traite. Les propos de Monique Sendron semblent vouloir nous faire admettre qu’elle est heureuse dans ses nouvelles tâches. Pourtant, les images démontrent qu’elle évolue avec douleur dans ce monde masculin. Seule au fil de la journée pendant que son mari est aux champs et que les enfants sont à l’école, la caméra prend alors la position d’un ami, d’un confident et d’un échappatoire.

5/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s