Adieu les cons

Adieu les cons

Réalisé par : Albert Dupontel
Date de sortie : 21 octobre 2020

La critique Cinéphiles 44 :
Il nous avait manqué Albert Dupontel. Après “Au-revoir là-haut” en 2017, le cinéaste revient trois ans plus tard avec “Adieu les cons”. Virginie Efira est Suze Trappet, une coiffeuse de 43 ans qui apprend qu’elle va bientôt mourir d’une maladie. Avant de partir, elle décide de retrouver l’enfant qu’elle a été forcée d’abandonner quand elle avait 15 ans. Sur son chemin, elle croise un quinquagénaire brillant des affaires internes d’une administration, mais suicidaire, et un aveugle, en charge des archives. A eux trois, ils se lancent dans une quête à cet enfant perdu. “Adieu les cons” est une poésie hilarante. Touchant de bout en bout, le film parle pourtant de déceptions, de regrets et de tristesses. Seul Dupontel sait aborder tous ces sujets avec la plus grande des finesses et en faire des oeuvres bouillonnantes de tendresses. 

9/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s