La femme qui s’est enfuie

La femme qui s’est enfuie

Réalisé par : Hong Sang-Soo
Date de sortie : 30 septembre 2020

La critique Cinéphiles 44 :
Ours d’Argent du meilleur réalisateur à la Berlinale 2020, “La femme qui s’est enfuie” met en scène une femme qui profite du départ de son mari en voyage d’affaire pour rendre visite à trois anciennes amies. Au gré des discussions, on découvre que l’une a divorcé, que la seconde vient de déménager et que la dernière regrette ses choix passés. Sous les allures simples des discussions, le long métrage décrit la complexité des sentiments qui se noient dans l’ivresse de la confusion. Face à cette ambigüité, le spectateur sera déboussolé puis dépourvu d’empathie. Ultra prolifique à raison de deux à trois films par an, Hong Sang-Soo semble avoir oublié qu’en nous offrant des films, il doit aussi en dégager certains enjeux pour susciter notre intérêt.

3/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s