La sanction

La sanction

Réalisé par : Clint Eastwood
Date de sortie :16 juillet 1975

La critique Cinéphiles 44 :
Après le thriller psychotique “Un frisson dans la nuit”, le western “L’homme des hautes plaines” et l’histoire d’amour “Breezy”, Clint Eastwood se lance dans le film d’action avec “La sanction”. Le cinéaste-comédien prend le rôle d’un professeur d’art précédemment agent du gouvernement. Amateur et collectionneur, il finance ses tableaux en répondant à des contrats de tueur à gages pour un étrange cabinet. Pour sa nouvelle mission, sa cible est un tueur au service des Soviétiques. S’il accepte, il recevra un tableau de Pablo Picasso, s’il refuse, il sera dénoncé au fisc. Dos au mur, l’agent doit alors escalader le massif de l’Eiger en Suisse. Moins maîtrisée que ses précédents longs métrages, l’intrigue s’embrouille dans des explications ennuyeuses. Aussi, les décors montagneux ont extrêmement mal vieilli. Le seul argument de “La sanction” réside dans les scènes d’alpinisme, dangereuses à souhait et réalisées sans trucage.

5/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s