Des hommes

Des hommes

Réalisé par : Lucas Belvaux
Date de sortie : 2 juin 2021

La critique Cinéphiles 44 :
Entre 1954 et 1962, plus d’un million de français ont servi en Algérie. Toute une génération d’appelés perd sa jeunesse et continue de vivre dans le traumatisme d’une guerre dont on ne parle pas. Ce silence se perd par quelques lapsus. Comme celui de l’anniversaire d’une sœur et d’un cadeau qui suscite la haine des invités et un propos raciste d’un ancien combattant. Les personnages joués par Gérard Depardieu et Jean-Pierre Darroussin se sont tuent toute leur vie et aujourd’hui, plus personne ne les comprend. Alors ils se souviennent… Labellisé Cannes 2020, “Des hommes” est l’adaptation du roman de Laurent Mauvignier par Lucas Belvaux. Alors que la direction artistique des grosses pointures du cinéma français semble assez chaotique entre gémissements et palabres exaspérantes, les retours dans le passé sont d’une grande efficacité. Heureusement, elles prennent une part importante dans le long-métrage. On assiste aux opérations militaires, aux rancœurs et aux désaccords des soldats qui ne sont pas tous partisans du général de Gaulle. Si la prestation de Depardieu peut désormais dérouter, on ne lui enlèvera pas son talent de narration. Sa voix off illustre parfaitement la psychologie des jeunes soldats déjà condamnés à devoir sans cesse reconstruire leur vie. Une œuvre qui n’est pas exempte de qualité, dont la construction peut dérouter, mais qui offre néanmoins un beau témoignage de notre Histoire.

7/10

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s