Seize printemps

Seize printemps

Réalisé par : Suzanne Lindon
Date de sortie : 16 juin 2021

La critique Cinéphiles 44 :
Détesté par les uns, pardonné par les autres, “Seize printemps” fait doucement parler de lui par l’omniprésence de Suzanne Lindon, fille de Sandrine Kiberlain et Vincent Lindon. Pour son premier long-métrage, la jeune majeur se place également devant l’écran pour décrire les tribulations d’une adolescente entre le lycée, la famille, la musique, la lecture et Raphaël, un comédien de théâtre de trente-cinq ans. Si on peut constater de nombreux essais dans la mise en scène, on relève malheureusement beaucoup de failles. On regrette énormément que la cinéaste n’ait pas fait un choix décisif sur la qualification de la relation entre la jeune fille et l’adulte, qui aurait offert une direction à l’intrigue. La très courte durée du film ne suffira pas non plus à nous faire ressentir l’ennui dans un rythme trop apaisé. Les idées sont pourtant là et Suzanne Lindon apprendra certainement de ses erreurs pour nous présenter un second long-métrage plus rythmé et avec de la profondeur dans les séquences.

3/10

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s