Profession du père

Profession du père

Réalisé par : Jean-Pierre Améris
Date de sortie : 28 juillet 2021

La critique Cinéphiles 44 :
Réalisé par Jean-Pierre Améris à qui l’on doit “Les émotifs anonymes” ou ‘L’homme qui rit”, “Profession du père” est l’adaptation du roman de Sorj Chalandon. Livre à la fois biographique de l’auteur et portrait authentique de la vie du réalisateur, l’histoire raconte celle d’un enfant de douze ans qui vit avec son père excessif et sa mère soumise. Ce père est un exemple pour son fils qui obéit à toutes ses demandes saugrenues pour sauver l’Algérie du Général de Gaulle. Influencé, l’enfant est alors embrigadé par la folie de son père. Le mélange du bourreau et du tyran domestique est bouleversant. Malheureusement, Benoît Poelvoorde est loin de faire honneur à cette revanche sur ces pères. Maniérant chacun de ses gestes, l’acteur issu de la comédie abîme tous les souvenirs et en fait une intrigue malaisante. Seul, le jeune comédien de onze ans, déjà à son troisième long-métrage, porte le film sur ses épaules. Le douloureux best-seller de Sorj Chalandon est gâché par un brouillon théâtralisé au plus haut point.

3/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s