Vent chaud

Vent chaud

Réalisé par : Daniel Nolasco
Date de sortie : 11 août 2021

La critique Cinéphiles 44 :
Bertrand Bonello et Yann Gonzalez peuvent se rhabiller, l’érotisme homosexuel est à vivre sous les néons avec le brésilien Daniel Nolasco. Son “Vent chaud” est effectivement brûlant. Sandro est un homme vieillissant qu’on ne regarde pas franchement si on le croise dans la rue. Pourtant son sex-appeal a rendez-vous tous les jours avec son collègue Ricardo en fin de journée. Entre quelques fellations et corps à corps, Sandro aime aller à la piscine pour fantasmer sur le beau Maicon qui ne le remarque pas. Mais lorsque ce dernier commence à travailler dans la même compagnie minière, le fantasme de Sandro se transforme en obsession. Daniel Nolasco réalise une œuvre excitante mise en scène de façon hyper stylisée dans une bande originale électro chill et savoureuse. Les frustrations du protagoniste se mêlent à ses ébats qui frôlent avec les fantasmes les plus inavoués de bon nombre de spectateurs. Interdit aux moins de seize ans, “Vent chaud” ne s’adresse effectivement pas à tous les publics, mais son audace nous fascine autant qu’elle caresse notre libido.

8/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s