Le Gendarme et les Gendarmettes

Le Gendarme et les Gendarmettes

Réalisé par : Jean Girault et Tony Aboyantz
Date de sortie : 6 octobre 1982

La critique Cinéphiles 44 :
La saga culte débutée en 1964 à Saint-Tropez tire enfin sa révérence presque vingt ans plus tard avec la féminisation de la Gendarmerie nationale. Mais attention, “Le Gendarme et les Gendarmettes” est loin d’être féministe. Revoir “Le Gendarme et les Gendarmettes” au XXIème siècle, c’est découvrir tous ses défauts qui ne passeraient plus à l’écran aujourd’hui. Bien qu’on sache que la saga réalisée par Jean Girault est bon enfant et ne se veut surtout pas polémique, la femme est encore considérée comme un objet secondaire et sexuel. On remarquera également que la seule femme de couleur est appelée “la noire”, plutôt que par son prénom. Nous pourrions pardonner tous les écueils de cette clôture par son tournage chaotique, Girault mort d’une crise cardiaque pendant le tournage et De Funès très affaibli, ce film maudit verra la mort de tous les acteurs des gendarmes les mois qui suivront la sortie. “Le Gendarme et les Gendarmettes” est donc une conclusion grossière et très navrante et se classe à notre grand regret, parmi les navets des années 80.

1/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s