Pale Rider, le cavalier solitaire

Pale Rider, le cavalier solitaire

Réalisé par : Clint Eastwood
Date de sortie : 14 août 1985

La critique Cinéphiles 44 :
Dans “Pale Rider, le cavalier solitaire”, Clint Eastwood reprend sa casquette de cowboy sans nom. Cette fois pasteur, il débarque dans une ville minière dont les ressources s’épuisent et où les chercheurs d’or sont sur le point d’abandonner leurs recherches car harcelés par le puissant entrepreneur Coy LaHood. Sur un scénario plutôt classique dans le genre, Eastwood donne à son personnage une aura mystique grâce à un jeu de lumière épatant. Tout dans la mise en scène est d’ailleurs maîtrisé. La photographie naturelle de Bruce Surtees ou la musique à suspense de Lennie Niehaus s’ajoute à un casting investi dans des rôles suffisamment travaillés pour être remarqués. Prenant avec intensité, “Pale Rider, le cavalier solitaire” est également un joli clin d’œil à Sergio Leone.

8/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s