Kundun

Kundun

Réalisé par : Martin Scorsese
Date de sortie : 27 mai 1998

La critique Cinéphiles 44 :
“Kundun” qui signifie “la Présence” est le nom donné au quatorzième dalaï-lama Tenzin Gyatso. C’est aussi le titre le nouveau long-métrage de Martin Scorsese qui a souhaité en faire un biopic de sa naissance dans une famille paysanne jusqu’à son exil en Inde, en 1959. Sans vouloir être concis dans sa description, le film donne surtout une vision spirituelle de l’émanation du bodhisattva de la compassion. Comment un enfant de deux ans a la lourde charge d’être assimilé à une divinité et doit faire preuve d’autorité disciplinaire et politique ? Réalisé sans guest et mis en scène sobrement, “Kundun” est une œuvre singulière dans la filmographie de Scorsese. Le cinéaste ne s’engouffre d’ailleurs jamais dans un mélo-religieux. Introspectif et détaché à la fois, “Kundun” se ressent plus qu’il ne se raconte, bien que parfois il est vrai, les longueurs manquent de portée.

7/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s