La Machine à explorer le temps (2002)

La Machine à explorer le temps (2002)

Réalisé par : Simon Wells
Date de sortie : 27 mars 2002

La critique Cinéphiles 44 :
Réalisé par Simon Wells, l’arrière petit fils d’Herbert George Wells, “La Machine à explorer le temps” est la troisième adaptation du roman éponyme du célèbre auteur. Cette version 2002 modifie l’intrigue initiale avec le meurtre de la fiancée d’un brillant physicien qui va chercher comment remonter le temps et éviter l’accident. Dans le livre, il n’est pas question de retourner dans le passé, mais bien d’explorer le futur. On y arrivera par inadvertance et notre protagoniste fera face aux gentils Elois et aux méchants Morlocks du XXIème siècle. Guy Pearce, pourtant mémorable deux ans plus tôt dans “Memento” de Christopher Nolan, agace ici par des mimiques exagérées et peu crédibles. Si les paysages se veulent grandioses et épiques, ils sont en fait laids et bien loin de l’univers décrit dans le roman de H. G. Wells. “La Machine à explorer le temps” (“Time Machine”) version 2002 ne fait pas honneur à l’œuvre et nous vous conseillons plutôt le long-métrage de George Pal sorti en 1960.

4/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s