Telle mère, telle fille

Telle mère, telle fille

Réalisé par : Noémie Saglio
Date de sortie : 29 mars 2017

La Critique de Cinéphiles 44 :
Elle est devenue blonde et est méconnaissable. Juliette Binoche est la mère de Camille Cottin et vit chez elle. Elle prend plutôt mal que sa fille soit enceinte. Mais lorsqu’elle-même le redevient à 47 ans, chacune va devoir construire une vie, ensemble ou non. Comédie de bonne convenance, Telle mère, telle fille ne fait même pas froncer un sourcil. Les scénettes accumulent les situations poussives et exagérées et les acteurs semblent être livrés à eux-mêmes. Noémie Saglio donne l’impression d’être dépassée par un tel casting sans jamais oser mettre le holà sur leurs piètres performances. Heureusement que les mères et les filles ne ressemblent pas toutes à cette comédie française potache et criarde.

2/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s