La Vendedora de Fosforos (La Petite Fille aux allumettes)

La Vendedora de Fosforos (La Petite Fille aux allumettes)

Réalisé par : Alejo Moguillansky
Date de sortie : Prochainement

La Critique de Cinéphiles 44 :
La Petite Fille aux allumettes est un conte écrit par Hans Christian Andersen en 1845. Il narre l’histoire d’une fillette qui vend des allumettes aux passants, cherche à se réchauffer en les brûlant mais meurt de froid dans la nuit du Jour de l’An après avoir eu des visions ineffables, dont celle du seul être humain qui l’ait jamais aimée, sa grand-mère morte récemment. Le cinéaste argentin Alejo Moguillansky s’est inspiré de cette fable pour conter le Buenos Aires de 2014 autour de la préparation de l’opéra de Petite Fille aux allumettes depuis le point de vue de quatre personnes durant un mouvement de grève dans la ville. Nous suivrons particulièrement Marie et Walter qui essaient de s’occuper au mieux de leur fille malgré leurs emplois. La musique prend une place très importante dans l’intrigue pour le plus grand plaisir de nos oreilles. Mais nos yeux et notre réflexion se limite alors. Nous ne savons pas trop où Alejo Moguillansky souhaitait orienter son film même si l’enfant fait vraisemblablement référence au conte. La Vendedora de Fosforos devient alors une étrangéité poétique certes, mais sans véritable sens.

4/10

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s