L’une chante, l’autre pas

L’une chante, l’autre pas

Réalisé par : Agnès Varda
Date de sortie : 1977

La Critique de Cinéphiles 44 :
Avec L’une chante, l’autre pas, Agnès Varda signe sûrement le plus beau film en faveur de la contraception. Ce film féministe parle à la fois de l’avortement, de la liberté sexuelle et de l’autorité parentale ou maritale notamment avec la condition de la femme en Iran. Si le film débute avec de magnifiques photographies de femmes, il est surtout remarquable grâce à ses dialogues qui oscillent entre pure comédie pinçante et mélodrame bouleversant. C’est aussi ici que nous découvrons notre tête rousse préférée Valérie Mairesse qui est aujourd’hui, plus de quarante ans plus tard, malheureusement cantonnée à des rôles de téléfilms. Au-delà de ces portraits de femmes, Agnès Varda filme une magnifique lutte pour l’optimisme.

10/10

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s