9 doigts

9 doigts

Réalisé par : Francois-Jacques Ossang
Date de sortie : 21 mars 2018

La critique Cinéphiles 44 :
Le chanteur punk et poète François-Jacques Ossang poursuit sa virée cinématographique avec un nouveau long-métrage en noir et blanc 9 doigts. Le film commence comme un polar avec un malfrat poursuivit par des mafieux. Ensemble, ils vont devoir fuir sur un cargo en pleine mer puisque des affaires de rançons menace de les nuire. C’est à peu près tout ce qu’on a compris. Car si la beauté des plans est réelle, elle n’apporte pas de réponses concrètes à un scénario qui se perd dans des dialogues quasiment abrutissants. Le casting est pourtant alléchant. Paul Hamy de L’Ornithologue, Damien Bonnard de Rester Vertical ou encore Pascal Gregory et Gaspard Ulliel nous font rappeler le cinéma expressionniste allemand. Mais la confusion ne fait que ranger 9 doigts dans un cinéma prétentieux qui prend alors son public de haut.

3/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s