Rafiki

Rafiki

Réalisé par : Wanuri Kahiu
 Date de sortie : 26 septembre 2018

La critique Cinéphiles 44 :
C’est la première fois qu’un film kényan est présenté au Festival de Cannes et « Rafiki » a été censuré dans son propre pays. La cause ? Le premier long-métrage de Wanuri Kahiu est une histoire d’amour entre deux adolescentes. Nous sommes à Nairobi et deux hommes s’affrontent en pleine campagne électorale. Leurs filles vont se croiser. L’une pourrait être qualifiée de garçon manqué avec ses potes et ses cheveux courts. La seconde semble exubérante à passer ses journées à danser dehors avec les longs cheveux roses. Non, « Rafiki » n’est pas un remake de « La vie d’Adèle », car c’est avec une touchante naïveté que leur relation amoureuse va se construire. Mais le Kenya est une société très conservatrice et les deux jeunes femmes vont devoir subir les discriminations et faire un choix crucial. Malgré des faux raccords, des lacunes dans l’écriture et un jeu parfois bancal, la réalisatrice Wanuri Kahiu signe avec dynamisme et couleurs, une ode généreuse à l’amour et au changement de mentalités.

7/10

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s