Gueule d’Ange

Gueule d’Ange

Réalisé par : Vanessa Filho
 Date de sortie : 23 mai 2018

La critique Cinéphiles 44 :
Les enfants sont le reflet de vous-même et n’ont conscience du bien et du mal qu’aux travers de vos regards. Marion Cotillard est dans « Gueule d’Ange » une jeune femme qui vit seule avec sa fille de huit ans. Elle aime sa fille certes, mais ne l’élève pas. Entre son cinquième mariage et son alcoolisme, la mère occupe ses journées devant des émissions de téléréalité et ses nuits à danser et finir avec des hommes. L’actrice est parfaite dans le rôle de cette femme niaise, incontrôlable et qui ne peut plus se relever. Mais le premier long-métrage de Vanessa Filho se concentre surtout sur sa fille. Le visage encore plein de candeur de la jeune Ayline Aksoy-Etaix nous touche et suscite l’empathie. Sa mère la délaisse, ses relations à l’école sont déchirées et personne n’est là pour la guider. Sa mère étant son seul exemple, la jeune fille ne peut que tomber elle aussi. Les mensonges, la solitude et l’alcool sont les seuls chemins de l’autodestruction. Alors que nous pensions les évènements remédiables avec le personnage d’Alban Lenoir, la réalité semble finalement impossible à résoudre. « Gueule d’Ange » est un film qui nous a littéralement arrachés le cœur au poing que les larmes n’ont cessées de couler à l’issue de la séance.

10/10

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s