Trois visages

Trois visages

Réalisé par : Jafar Panahi
Date de sortie : 6 juin 2018

La critique Cinéphiles 44 :
Le cinéma iranien est de plus en plus vivant et dynamique et nous le devons en partie à Jafar Panahi, réalisateur de « Taxi Téhéran ». Sélectionné en compétition officielle de Cannes 2018, son « Trois Visages » commence avec la vidéo d’une adolescente qui sollicite l’aide d’une célèbre actrice iranienne avant de se suicider. Elle prend alors la route dans le village de la jeune fille avec son ami réalisateur pour comprendre s’il s’agit d’un fait ou d’une manipulation. En effet, certains éléments de la vidéo tournée avec un téléphone portable laissent supposer une entourloupe. Le film réside alors dans la recherche de la petite fille morte ou vivante. Si nous restons simple spectateur, nous sommes tout de même entièrement captés par la petite enquête. Une fois la quête de vérité terminée, les séquences deviennent anecdotiques et empruntent un ton plus léger voir drôle. « Trois visages » nous surprend par sa construction minimaliste. Dans le film comme dans la vie, le comédien et réalisateur est de nouveau enfermé dans sa voiture et témoigne ainsi de sa passion de filmer malgré de son interdiction de tourner en Iran, de quitter le territoire et de s’exprimer dans les médias depuis 2011.

8/10

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s