Cornélius, le Meunier Hurlant

Cornélius, le Meunier Hurlant

Réalisé par : Yann Le Quellec
Date de sortie : 2 mai 2018

La critique Cinéphiles 44 :
Quel étrange ovni que ce conte maladroitement excentrique. Dans une période et un lieu indéterminé, un homme sort du sable, tel un crabe sur la plage, pour construire un moulin dans un village qui n’a plus de pain. Chacun l’accueille à bras ouverts à sa façon. Mais lorsque les villageois découvrent que cet homme appelé Cornélius, hurle la nuit, l’envie de l’expulser est grandissante. Seule la jolie fermière, Anaïs Demoustier, s’éprend réellement de lui, malgré sa différence. Filmé dans le Larzac, à Salses et au-dessus de l’Alpe d’Huez, il y a au moins les décors qui mettront tout le monde d’accord, ils sont sublimes. Quant à l’histoire, celle-ci déroute et part dans des fantasmes qui ne cessent de changer de ton. Comédie, satire sociale, fantastique, western ou comédie musicale, il est difficile de classer ce « Cornélius, le Meunier Hurlant » tellement ils empruntent de multiples genres. Quoi qu’il en soit, on entre ou on entre pas dans cet univers et c’est à chacun d’oser franchir le pas.

5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s